Me Emilie Capuano

Me Emilie Capuano, avocate en droit criminel et pénal

Me Emilie Capuano
Avocate en droit criminel et pénal

 

Me Emilie Capuano est titulaire d’un baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke. Avant de se joindre à notre cabinet en mars 2021, Me Capuano a pratiqué à titre d’avocate de la défense en droit criminel et pénal au sein d’un cabinet privé où elle a été appelée à plaider régulièrement devant les tribunaux de la grande région de Montréal (Rive-Sud et Rive-Nord), tant à la Cour du Québec qu’à la Cour supérieure du Québec. Me Capuano a aussi porté des jugements en appel en matière pénale devant la Cour supérieure du Québec.

 

Me Capuano est membre du Barreau du Québec depuis 2015, membre de l’Association des avocats de la défense de Montréal, Laval et Longueuil (AADM), ainsi que membre de l’Association québécoise des avocats et avocates de la défense (AQAAD). Elle enseigne également le cours de preuve et procédure pénale au Collège Ahuntsic.

 

Son cheminement académique transparaît dans sa pratique. Déterminée, efficiente et empathique, elle s’assure de bien circonscrire les problématiques et les caractéristiques, parfois complexes, de chaque cas, afin de bien conseiller ses clients et leur offrir une défense pleine et entière.

 

Me Capuano représente des clients confrontés à des infractions pénales en lien avec le Code de la sécurité routière (excès de vitesse, cellulaire au volant, conduite dangereuse, délit de fuite ou autres), la Loi sur le courtage immobilier, ou encore la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction. Elle accompagne ses clients pour une demande de permis restreint ou une demande en rétractation de jugement.

 

Me Capuano représente également des clients qui font face à des accusations criminelles pour alcool au volant, violence conjugale, voies de fait, introduction par effraction, vol, recel, fraude, méfait, bris de condition, refus d’obtempérer, entrave, armes à feu et autres armes (usage, possession), crimes de nature sexuelle, ou possession et trafic de drogue.

 

Elle plaide devant les cours municipales et les tribunaux de la grande région de Montréal (Rive-Sud et Rive-Nord) et de la Montérégie, soit aux palais de justice de Montréal, Longueuil, Laval, Saint-Jérôme, Joliette, Saint-Hyacinthe, Saint-Jean-sur-Richelieu, Granby, Sherbrooke, Cowansville, Salaberry-de-Valleyfield et Sorel-Tracy.